Le futur sera hybride ou ne sera pas
Le blog Your cloud : Actualités digitales and Cloud

Le saviez-vous ?

#1. Gartner prédit que d’ici 2020, 90% des entreprises adopteront des capacités de gestion d’infrastructure hybride.

#2. 63% des DSI français plébiscitent le cloud hybride, contre 37% et 17% pour les clouds privés et publics (cabinet Insight Avenue).

Dans ce contexte, nous pensons que les entreprises ne pourront se passer d’une plate-forme hybride pour assurer la gestion de leur différents clouds.

Je découvre les avantages d’AWS

 

Pourquoi le cloud hybride est-il en pleine expansion ?

 

Le cloud hybride correspond à un ensemble de technologies permettant l’hybridation des services :  c’est la capacité, à travers une plateforme de management du cloud de pouvoir provisionner des ressources privées et/ou publiques.

Il offre beaucoup plus d’opportunités que chaque type de cloud pris séparément.

Le cloud public/mutualisé : il est idéal pour des services sans valeur ajoutée et qui ne sont pas permanents en offrant une facturation à la seconde et un accès facile « Internet native ». Cependant une ressource de production utilisée à plein temps est aujourd’hui moins onéreuse dans un cloud privé que dans un cloud public, pour un niveau de services souvent bien supérieur.

Quant au cloud privé/dédié : il présente également des limites dès lors qu’une entreprise veut par exemple tester rapidement l’opportunité d’une nouvelle application digitale.

Grâce au cloud hybride, les entreprises disposent donc de la liberté de passer facilement de l’un à l’autre.

Nos offres Cloud

 

Quand les entreprises passent t-elles au cloud hybride ?

 

Les acteurs du B2C early adopters l’ont été par nécessité de gérer des pics d’activité saisonniers ou pour supporter techniquement les usages de demain, à savoir des applications mobiles, objets connectés…  Quand aux autres, la transition est douce, une fois l’obsolescence de leur infrastructure atteinte, ils sont en phase de réflexion pour s’orienter vers un autre type de cloud. Comme évoqué plus haut, le cloud hybride offre l’avantage majeur de conduire à une baisse drastique des coûts et à une flexibilité des paiements grâce à la facturation à l’usage : deux caractéristiques qui en font un critère de choix pour les entreprises.

Généralement, les entreprises commencent à migrer des logiciels moins sensibles que les applications métiers, à savoir les logiciels de messagerie, ou encore les outils bureautiques. A contrario, les outils développés en interne – plus sensibles – sont hébergés sur site afin d’être contrôlés intégralement, de la sécurité jusqu’au développement.

Quelle est la place des entreprises françaises dans la migration vers le cloud hybride ? Culturellement, la France est plus prudente que ses confrères européens comme les pays anglo-saxon mais les entreprises françaises sont en pleine phase d’adoption.

Et vous ?

Vous souhaitez bénéficier d’une étude d’architecture gratuite et sans engagement de 3 jours ?

Je veux être contacté